Jean-Michel Denis, le premier journaliste emporté par le Coronavirus

by lookatshows / Mar 23, 2020 / 0 comments

Atteint par le Covid19, le journaliste Jean-Michel Denis est mort lundi 16 mars à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Il avait 70 ans. Son épouse témoigne.

Il avait cru attraper froid au concert de Fally Ipupa à Bercy le 28 février. Il s’en était plaint deux jours plus tard au téléphone. "Une vraie galère, dit-il entre deux quintes de toux, je me demande même si je n’ai pas attrapé ce foutu virus!" Jean-Michel Denis est chez lui à Paris entouré de sa femme Pélagie, sa fille Stacy et sa petite-fille Mya, dont il parle souvent et s’occupe tout le temps. Au téléphone, il dit qu’il n’est pas sûr d’avoir envie d’écrire ce papier, si ce n’est pour raconter le froid, l’attente, les manifestations des opposants qui ont bloqué la gare de Lyon. "Une vraie galère." Sa femme Pélagie se demande aussi ce qu’il a été faire là-bas. "Mais qu’est-ce que t’as été cherché ?", lui dit-elle. Lui voulait voir de ses propres yeux, comme il le fait toujours avant d’écrire un article.

Mais comme il répète ce jour-là au téléphone, l’envie lui a passé. Cela ne lui ressemble pas. Il faut d’habitude réfréner ses élans plutôt que l’encourager à écrire. Ces derniers temps, raconte sa femme, "il avait repris goût à l’écriture, sentait le besoin de transmettre". Suivant les conseils de son mari, Pélagie est rentrée d’Abidjan. "Si ce fichu virus arrive en Afrique, vous n’êtes pas équipés pour y faire face", lui a dit Jean-Michel. Il lui a promis que ce sera leur dernier hiver à Paris. Dès l’an prochain, ils s’installeront la moitié de l’année dans un pays chaud : à Abidjan ou aux Antilles, sur la terre de ses ancêtres martiniquais, les Maurice. "Il ne pensait pas que ce serait son dernier hiver, tout court", dit Pélagie. Lire la suite